Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-François CURTIS

 

La crise des soldats mécontents qui a récemment secoué plusieurs villes en Côte d'Ivoire, nous interpelle sur l'effectivité de la fin du processus post-crise. La phase post-crise a été officiellement décrétée mais les faits nous ramènent une fois de plus à la réalité. Le processus RSS entamé depuis plusieurs années, qui a été conduit de façon holistique a-t-il souffert en son volet gouvernance? En effet, à l'examen des revendications annoncées, les points essentiels tournent autour de question de gouvernance et plus précisément concernent l'évolution de carrière et des questions financières. Nous n'ambitionnons pas de passer en revue toutes les causes de cette crise, mais de mettre en exergue la nécessaire gouvernance.

Cette crise est avant tout la résultante de plusieurs années d'instabilité et de dispositions exceptionnelles prises en conformité avec le contexte qui prévalait à ce moment-là. La Côte d'Ivoire s'est engagée dans un processus de sortie de crise en 2007, puis dans une phase de reconstruction post-crise après 2011. Ainsi, le gouvernement a créé plusieurs mécanismes de sortie ou de reconstruction post-crise, permettant d'encadrer le relèvement du pays. La prise en compte des questions militaires, a constitué l'épine dorsale de l'ensemble des négociations. Comment comprendre qu'après tant d'années de réflexion et d'exécution de schémas conçus et endossés de tous, nous en soyons encore à ce stade de précarité sécuritaire?

Nous avions consacré un article le 25 septembre 2014, à la stabilisation post-crise et à ce qui nous semblait constituer les piliers d'un tel processus à savoir, la bonne gouvernance, la justice et la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS). Avons-nous pris suffisamment conscience de l'importance de la gouvernance du secteur de la défense dans la gestion de toutes les problématiques liées à la stabilisation post-crise? Tout processus de sortie de crise ou post-crise, nécessite une cohérence dans l'exécution et surtout une dimension inclusive.

A la lumière de cette crise, il semble que le volet "gestion des ressources humaines et profil de carrière" ai été insuffisamment pris en compte, eu égard aux revendications faites qui constituent une constance. La gouvernance du secteur de la défense garantit lorsqu'elle est effective, une équité, une éthique, une transparence, une intégrité et une responsabilité à l'ensemble de l'institution militaire permettant d'éviter ou de réduire tout acte (discriminatoire ou autre), pouvant conduire à des situations de mécontentement ou de soulèvement. Il est donc évident, que tout pays ayant connu une phase post-crise, demeure un état fragile tant que les piliers du relèvement socio-économique ne sont pas pris en compte.

Enfin, le gouvernement ivoirien a engagé des négociations avec les militaires mécontents pour une issue favorable à la paix. A cet effet, notre humble contribution citoyenne est la suivante : 1/ confier aux services d'inspection et de contrôle des armées, de réaliser un audit des questions de ressources humaines et de solde dans leur ensemble; 2/ Conduire de façon trimestrielle des enquêtes sur les conditions de vie des soldats et évaluer leur évolution; 3/ Mettre en place des mécanismes de gouvernance des questions de grades et de carrières des militaires; 4/ Créer ou redynamiser le bureau dédié au suivi des carrières des militaires; 5/ Créer le référentiel des emplois et compétences du ministère de la Défense; 6/ Mettre en mission les inspections et contrôles, pour assurer un minimum de veille en gouvernance, dans toutes les emprises militaires; 7/ Accélérer la mise en œuvre de la Loi de Programmation Militaire particulièrement en son volet infrastructures; 8/ Créer un programme permanent de promotion du civisme et des valeurs républicaines au sein des casernes militaires.

 

Commenter cet article

Jean Noel N'guessan 21/02/2017 23:25

bonjour M. CURTIS , je prépare un mémoire qui traite de l'évaluation et de la prospective de la RSS en Côte d'ivoire , et vos articles me sont d'un apport considérable . elles sont synthétiques et donnent de bons axes de réflexion . je vous solliciterai certainement souvent. merci encore

Jean Noel N'guessan 21/02/2017 23:17

bonjour M. CURTIS , je prépare un memoire qui tr

Rosh Depaul Kanté 11/01/2017 14:11

Merci à vous M. Curtis d'avoir choisi la voie royale en faisant des propositions SMART dans votre approche en vue de la résolution et la sortie définitive de cette crise qui n'a que trop duré.
En effet ils sont beaucoup d'ivoiriens qui sont passés maîtres dans l'art des critiques sans pouvoir faire des propositions concrètes, lucides et sans passion. Je vous félicite de vous en distinguer. C'est de telles personnes que la Côte d'Ivoire a plus que besoin à cette phase de son histoire.
Nos populations aussi bien que nos décideurs (gouvernants) ont besoin d'une réelle éducation en la matière en ce sens que la bonne gouvernance devient la montagne infranchissable de tous les leaders Africains une fois au pouvoir, pourtant très bon opposant hier. Permettez-moi de le dire, Nos gouvernants n'ont pas ou refusent délibérément d'avoir une vision claire de développement durable. Ils préfèrent que les situations leurs tombent là-dessus afin de démontrer leurs capacités de réaction et de gestion de crises. Ils s'inscrivent presque tous dans ce schéma. C'est la raison pour laquelle nous sommes toujours en état d'urgence. J'ai l'impression que bon nombre d'entre eux pensent que c'est la façon à eux de faire parler d'eux et de gagner le respect de leurs concitoyens. C'est de la fanfaronnade et l'étroitesse d'esprit que de vouloir impressionner ces concitoyens de cette piètre manière et c'est bien dommage!
Je termine par cette anecdote. Au Lycée, un de mes censeur aimait dire ceci: "Le meilleur chef du village, ce n'est pas celui qui sait régler les problèmes. Mais plutôt celui qui fait en sorte qu'il n'en ait même pas" Vivement que nos leaders Africains le réalise!
Merci pour ce beau travail
Cordialement Rosh

Pensée Stratégique 11/01/2017 15:07

Monsieur tous les remerciements sont à votre endroit pour vos encouragements et votre fidélité. Je reste ouvert à toutes propositions pour compléter ma réflexion. Merci à vous.

DON-MELLO Rose 10/01/2017 17:51

Cher Jean-François,

Mes meilleurs vœux de santé, de prospérité et de paix pour toi et ta famille.

Merci encore pour tes éclairages et la promptitude avec laquelle tes articles sont rédigés.
Ils sont d'autant plus appréciables que tu t'efforces, en grand professionnel que tu es, de faire des propositions toujours pertinentes. Cette crise démontre en effet, que la dimension gouvernance est essentielle dans un processus de consolidation post-crise et que nos Gouvernants devraient effectivement s'inspirer de tous les principes et nouvelles règles inhérents à la gestion des organisations humaines. Peut-être qu'il est important que les décideurs soient eux-mêmes formés à ces principes et outils ?.
J’espère sincèrement que tu es écouté et suivi dans tes nouvelles attributions car ce serait un gâchis de ne pas mettre à profit ton savoir-faire et ton expertise.
Avec toute mon amitié, Rose

Pensée Stratégique 11/01/2017 10:02

Merci Rose pour ta confiance et ta disponibilité à lire mes articles... c'est un honneur que de te compter parmi mes lecteurs et de pouvoir bénéficier de tes conseils.