Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-François CURTIS

un membre de DAESH
un membre de DAESH

Le terrorisme gagne du terrain depuis plusieurs années maintenant. L'on constate surtout sa complexité tant dans sa nature que dans ses effets. Pire, sa mutation est inéluctable! En effet, un examen en profondeur des techniques employées par DAESH (état islamique) qui est l'exemple type de la mutation du terrorisme, nous emmène à faire le constat suivant:

1/ Le terrorisme vit sa mutation en Syrie et en Irak à travers DAESH. Son mode opératoire évolue, s'inspire des leçons de la guerre en Irak puis s'adapte à la riposte occidentale.

2/ Le mode de recrutement est moderne et exploite les réseaux sociaux notamment. En effet, des femmes soutenant le combat de DAESH utiliseraient des sites communautaires comme Instagram, Twitter ou encore Facebook pour promettre aux candidats djihadistes "une utopie islamiste". Les femmes sont recrutées et envoyées vivre dans le califat, notamment pour épouser les combattants du mouvement.

3/ La terreur est plus que jamais au cœur de l'action terroriste, mais elle tend à évoluer vers une technique de combat mixte, alternant méthode conventionnelle à méthode asymétrique.

4/ Le terrorisme séduit massivement d'autres peuples, qui de façon traditionnelle n'ont jamais été impliqué dans des actes terroristes. Les jeunes recrues de DAESH viennent de partout et l'on dénombre plus de 70 nationalités présentes. 2500 européens seraient dans les rangs de DAESH dont 200 européennes. La propagande du groupe est extrêmement efficace.

5/ Le terrorisme à travers DAESH se lance à la conquête des populations et des territoires. L'instauration du califat en est la preuve. Là, réside la différence avec les mouvements djihadistes traditionnels tels que Boko Haram. Contrairement aux autres mouvements djihadistes, DAESH réalise la synthèse entre les évolutions militaires récentes (Syrie et Libye) et les structures plus traditionnelles des mouvements terroristes. En effet, l’histoire de Daesh montre que dès son origine, le groupe s’est construit autour d’un seul objectif : la conquête d’un territoire, non seulement pour s’en servir comme sanctuaire, mais pour y déployer un projet politique et religieux de nature « totalitaire ». Une fois sa base solidement ancrée, DAESH mènerait des actes terroristes plus classiques de terreur tels que les prises d'otages, les arrestations arbitraires, la torture et les attentats.

6/ DAESH disposerait de 50000 combattants à ce jour.

7/ 17958 personnes ont été tués lors d'attaques terroristes en 2014, soit 61% de plus qu'en 2013.

8/ 82% des décès suite à des actes terroristes se sont produits en Iraq, Afghanistan, Pakistan, Nigeria et Syrie.

9/ 4 groupes terroristes se partagent le monopole de la violence et de la terreur: DAESH, Al Qaida, Boko Haram et les Talibans.

10/ DAESH obéit à une stratégie cohérente et globale et met en œuvre des tactiques qui montrent qu’il s’agit réellement d’un mouvement très centralisé et très hiérarchisé, loin de l’image des guérilleros désordonnés et indisciplinés. Pour preuve les victoires militaires lors des percées reposant sur une stratégie novatrice et les armes utilisées. DAESH disposerait à ce jour d’une centaine de pièces lourdes (dont au moins 52 pièces américaines M-198 de 155mm capturées en Irak et réengagées en Syrie), et d’au moins 60 tanks et blindés en état de marche.

Perspectives:

1/ La réponse ou la riposte à la menace exceptionnelle que représente DAESH est une réponse adaptée et réaliste. En effet s'engager dans une guerre conventionnelle avec DAESH, semble utile sur le long terme mais il serait plus judicieux de conduire des actions en profondeur avec les forces spéciales des pays engagés dans la coalition. La riposte doit donc être stratégique et chirurgicale. L'infiltration de DAESH demeure la clé de sa destruction. Le mouvement doit imploser de l'intérieur!

2/ La réponse globale au terrorisme doit être dans le débat d'idées! La sensibilisation des jeunes dans le monde particulièrement des plus fragiles est primordiale. L'implication de toutes les religions est fondamentale pour faire front à l'expansionnisme islamiste.

3/ Le renseignement stratégique, devrait être l'arme absolue de l'occident pour déjouer tous les projets des mouvements terroristes. Le but ultime étant de cerner tous les groupes ainsi que leurs cellules actives ou dormantes à l'étranger et de traiter les menaces.

4/ La formulation d'une stratégie qui visera à contrecarrer les 3 objectifs de DAESH qui sont:

- L'objectif politique: poursuivre l'expansion territoriale et maintenir les alliances ponctuelles.

- L'objectif stratégique: maintenir les succès militaires pour le moral des troupes et la propagande.

- L'objectif économique: conquérir de nouveaux butins et de nouvelles sources de financement.

5/ Le simple endiguement militaire ne constitue pour autant qu’une solution partielle. L’instauration d’une paix durable dans la région et l'anéantissement des groupes terroristes, exigera trois ingrédients : victoire dans la bataille des idées, consolidation d’une gouvernance fragile, et promotion d’un développement humain essentiel. Ainsi les terroristes trouveront difficilement des oreilles attentives à leur propagande.

Commenter cet article